À chaque jour
son bonheur

Lundi

Le bonheur est au bord de l’eau.

8 h 15. Shawn embrasse sa conjointe avant de partir pour le travail, alors que le petit Alexis en profite pour se faufiler sous les draps. Remarquant la belle journée qui s’annonce, Julie décrète un congé de garderie. Déformation professionnelle : elle ne peut s’empêcher de prendre quelques clichés de la vue imprenable sur le canal de Lachine que lui offre leur nouvelle maison de ville.
Julie veut faire une surprise à Alexis. 10 h. Tous deux prennent le métro jusqu’à la plage de Verdun. À la simple vue du sable, Alexis ne tient plus en place. Il s’empresse d’aller construire un château au bord de l’eau.
17 h 15. Shawn est de retour. Il prend l’apéro en regardant son fils jouer dehors. Ce soir, ils souperont en famille sur leur terrasse privée. 19 h 30. Shawn met Alexis au lit et retourne auprès de Julie pour profiter du calme extérieur avant le coucher du soleil. Au moment de rentrer, ils se disent qu’ils n’auraient pu faire un meilleur choix pour leur famille.

Mardi

L’inspiration se puise à même l’environnement.

6 h 15. Deux chats implorent leur maitresse de leur donner accès au balcon. Lucie sourit. Elle leur ouvre la porte et les accompagne. Matinale, elle profite du silence et de la tranquillité qui règnent autour d’Edwin, alors que Pointe-Saint-Charles se réveille doucement.
Véritable passionnée, Lucie a un horaire bien chargé. Elle se rend parfois au Café Clark pour travailler, mais aujourd’hui, elle préfère le luxe et le confort de son nouveau condo. 7 h 30. Elle s’installe à l’ilot et attaque ses projets de front. Œuvrant dans le domaine du design, elle puise souvent son inspiration dans le décor contemporain de sa cuisine haut de gamme.
16 h. Après une journée productive, Lucie marche jusqu’au marché Atwater. Elle s’y rend plusieurs fois par semaine pour rencontrer ses marchands favoris qui lui font découvrir de nouveaux produits frais et locaux. De retour chez elle, elle réalise la chance qu’elle a d’habiter au Edwin. 22h. Épuisée, elle se glisse dans son lit, impatiente de voir ce que la journée de demain lui réservera.

Mercredi

L’équilibre parfait entre les études et le plaisir.

La pluie qui tapote à la fenêtre tire Sarah de son sommeil. 8 h 15. Parfait. Le mercredi, elle n’a cours qu’en soirée. Mais d’abord, un programme chargé d’études l’attend. Elle jette un coup d’œil à l’extérieur. Son nouveau quartier ne cesse de la charmer. Bien qu’elle y soit loin des siens, elle se sent vraiment chez elle.
9 h 30. Elle s’empresse d’aller s’installer près du foyer dans le chalet urbain, sa source d’inspiration et de quiétude. Même par temps gris, le chalet jouit d’une luminosité abondante. Les heures passent. Imperturbable, Sarah est plongée dans ses études. 14 h. Elle lève les yeux et sourit ; la pluie a cessé. Elle a encore amplement le temps d’aller courir.
Le canal de Lachine, qu’elle longe tout au long de sa course, lui offre un décor magnifique. Paisible et ressourçant. De retour dans son studio, elle file sous la douche avant de se rendre à l’université, à quelques stations de métro. Un sentiment de joie l’envahit. Quel bonheur de vivre dans cet environnement convivial qui correspond en tous points à son style de vie.

Jeudi

Que la fête commence.

Hugo est allé manger chez lui ce midi. Il réalise la chance qu’il a de pouvoir voyager à pied du Edwin au travail. 12 h 45. En retournant au bureau, il s’arrête sur la passerelle Atwater quelques instants pour s’imprégner de la vue spectaculaire surplombant le canal de Lachine. Sa nouvelle habitude quotidienne préférée.
17 h 30. Hugo ouvre la porte de son penthouse. Marc-André est déjà là, assis dans leur grand salon baigné par la lumière naturelle filtrant à travers de larges fenêtres. Un verre de Sauvignon l’attend sur la table basse. C’est son anniversaire aujourd’hui. 40 ans ! Une occasion qu’ils célébreront en grand, en savourant la gastronomie réputée du Joe Beef, avant de terminer la soirée entre amis dans l’ambiance décontractée du Vin Papillon.
Tard dans la nuit, le pas léger et le cœur en fête, les amoureux retournent chez eux, souriants. La même pensée leur traverse l’esprit. Ils ont enfin trouvé le confort et le luxe qu’ils recherchaient depuis des années, dans un quartier effervescent.

Vendredi

Les bons moments se partagent entre amis.

Après sa réunion de 16 h, Claudio passe au marché Atwater chercher les ingrédients frais qu’il lui manque. Heureusement que tout est à proximité dans le secteur ; il a pris du retard sur son horaire. Un couple d'amis est attendu pour souper à leur tout nouveau loft où il vient d’emménager avec Alexia.
On sonne à la porte. 18 h : pile à l’heure. Edwin a l’effet escompté. Les convives sont impressionnés. On les accueille dans un décor digne des magazines : une salle à manger invitante et lumineuse doublée d’une cuisine luxueuse.
19 h 30. Les quatre amis finissent leurs coupes de vin dans la cour intérieure avant de partir pour le Théâtre Corona. Alexia a obtenu des billets pour le groupe de l’heure en prestation ce soir. 23 h. Pour prolonger le plaisir, tous se dirigent vers le Pub Burgundy Lion. Claudio et Alexia sont des habitués. Ils lèvent leur verre au Edwin, où ils filent le parfait bonheur depuis leur arrivée.

Samedi

La vie se savoure à chaque instant.

Camille marche sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller Philippe et Florence. Son petit plaisir du samedi matin : une bonne séance de yoga sur la terrasse commune, où règne un calme absolu. 7 h 30. Le secteur Atwater s’active tout doucement. Elle se sent en parfaite symbiose avec son environnement.
De retour au condo, elle ferme les yeux et s’imprègne du bien-être qu’elle ressent dans son nouveau chez-elle. 9 h. Philippe arrive derrière elle et lui tend un latte bien chaud. Florence est déjà partie travailler. Philippe et Camille enfourchent leur vélo, direction Vieux-Port, qu’ils atteignent en une dizaine de minutes seulement.
11 h 30. Ils s’installent sur une terrasse et commandent des tapas. Ils savourent chaque instant ; rien ne les presse. Le couple rentre tranquillement par la Route Verte pour profiter du superbe panorama. Tous deux souperont sur la terrasse au toit et contempleront la nature urbaine qui se dévoile sous leurs yeux. Camille, détendue, se plait à découvrir un peu plus chaque jour comme la vie est douce au Edwin.

Dimanche

On n’est jamais aussi bien que chez soi.

10 h. Félix trébuche sur la valise de Romélie. Tout tourne un peu au ralenti depuis leur retour de voyage, décalage horaire oblige ! Mais le bonheur éprouvé en retrouvant le confort de leur nouveau condo leur a vite fait oublier le manque de sommeil. Ils s’installent pour quelques mois avec la ferme intention de profiter de la saison chaude au cœur de l’effervescent secteur Atwater.
13 h. Après une longue marche le long du canal de Lachine, un arrêt au Havre-aux-glaces pour un délicieux sorbet s’impose. Hypnotisés par le va-et-vient des cyclistes et des coureurs, Romélie et Félix observent un moment la vie active de leur quartier.
Depuis leur retraite, ils se sont découvert une passion pour la gastronomie. La variété de restaurants, bars et cafés à deux pas d’Edwin les a immédiatement enthousiasmés. 18 h 30. Ce soir, c’est la cuisine asiatique du Sésame qu’ils ont choisie. Véritables globetrotteurs, Romélie et Félix constatent que Montréal n’a rien à envier aux autres grandes villes. Les deux sont formels : il fait bon rentrer chez soi !

Infolettre

Merci! Votre courriel a été enregistré.
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Contact

© Edwin Condos 2019. Tous droits réservés. Mise en marché par Agence Six.
Tous les prix, les plans et autres contenus présentés sur ce site web sont sujets à changement sans préavis. Les images sont des représentations d'artiste et sont à titre indicatif seulement. En cas de différence entre l'information présente sur ce site et votre contrat de vente, ce dernier prévaudra.